A travers les âges

L'histoire du village remonte à la période gallo-romaine, mais les
premières mentions écrites de son existence datent du haut Moyen Âge. Il a Hindsetraversé les siècles comme nombre de communes alsaciennes en subissant les
grands épisodes de l'histoire : les procès en sorcellerie (11 victimes ont été
condamnées à Hindisheim pour sorcellerie en 1620), la guerre de Trente Ans, le
rattachement au Royaume de France, la Révolution, les trois conflits entre la
France et l'Allemagne.

Le village comportait initialement deux châteaux. Détruits vers la moitié
du XIXe siècle (la date exacte est inconnue), ils ne furent jamais
reconstruits.

Origines

À noter qu'une des origines plausibles du nom du village est Huno Villis,
soit la demeure du Hun, une des légende sur la création du village étant qu'un
guerrier hun d'Attila se serait fixé sur ce site, au cours d'une des invasions
que la région a subie.

Un village à travers l’histoire

Hindisheim est cité dès le VIIIème siècle comme propriété de l’abbé de
Moyenmoutier qui y fit construire l’église primitive. Au Xème siècle, les
comtes de Hohenbourg dominent une partie du village et y érigèrent un château
qui subsista jusqu’à l’extinction de la branche familiale en 1825. Par la
suite, le village appartient à l’évêché de Strasbourg, puis affecté au
bailiages de Dachstein jusqu’à la Révolution.

Comme le reste de l’Alsace, Hindisheim a changé de nombreuses fois de
nationalité : faisant d’abord parti de la mosaïque de comtés et duchés
composant le Saint Empire Romain Germanique, Hindisheim est rattaché à la
France par le traité de Westphalie en 1648 qui clôt la guerre de Trente ans.
Puis en 1871, l’Alsace est intégrée au IIèm Reich. La fin de la Première Guerre
Mondiale voit son retour à la France, avant de redevenir allemand au cours de la
2ème Guerre Mondiale. La fin de cette guerre marque le rattachement définitif à
la France.

Un paisible village d’agriculteurs

Malgré ces tourments de l’histoire, Hindisheim est toujours resté un paisible village
d’agriculteurs, avec une large part donnée à l’élevage et la vie pastorale
(Hindisheim était connu pour ses élevages d’oies, d’où le surnom donné aux
hindisheimois de « Schnee Ganse » Vers 1800 cependant, l’élevage en étable ou
écurie, la stabulation, se répand largement et conduit au développement des
cultures fourragères (trèfle, luzerne, betterave, pomme de terre). A cette
époque d’immenses granges sont construites pour permettre le stockage du foin
et de la paille.

L’introduction de la culture du tabac au courant du XIXème siècle fait
disparaître la culture du chanvre et du lin. Le tabac contribue largement à la
prospérité du village, et c’est grâce à cette culture que de nombreux paysans
ont fait construire de belles maisons en pan de bois, si caractéristiques de
notre village. Les maisons à colombages existent depuis des siècles, le bois
étant la matière première la plus accessible aux paysans.

Numérotation des maisons

Pour les maisons d’habitations Hindisheim a une numérotation continue de 1à
300 (sauf dans les lotissements ou la numérotation se fait par rue) avec cette
méthode on remarque bien l’emplacement des maisons disparues.

Exemple : Rue principale N° 50 rue de la toussaint N° 51 à 68 retour à la rue
principale avec le N° 69

Aux maisons récentes construites entre les fermes on ajoute une lettre A / B /
C.

Dates, chiffres et anecdotes

700: Première apparition de Hindisheim dans les archives

810: Charlemagne confirme par un écrit à l’abbaye d’Ebersmunster des bien
situés à Hundensheim

1444: Les Armagnacs détruisent le village

1509: On creusa le Dorfgraben ou fossé communal pour renfermer le village

1553: Date au dessus de la porte de la chapelle et achèvement de sa construction

1596: Date de construction de la plus ancienne maison datée du village N°155 rue
principale

1620: Procès de sorcellerie, 11 femmes de Hindisheim sont accusées de
sorcellerie

1618: La guerre de trente ans, Hindisheim fut épargné, mais des paysans se sont
réfugiés à Obernai

1754: Construction de la nouvelle église

1772: Construction du presbytère avec les matériaux de destruction de l’ancienne
église

1825: Destruction du château des Mayerhoffen

1831: Transformation du corps de garde (caserne des pompiers)

1841: Construction de la route reliant Hindisheim à Krautergersheim

1882: Construction du bâtiment mairie école

1885: Fin de la construction des maisons à colombages

1889: Consécration de l’église actuelle St Pierre et Paul

1922: La première ampoule éclaire un foyer grâce à l’électricité

1939: Congrès eucharistique dans le village

1944: Libération de Hindisheim le 26 novembre

1948: Inauguration de l’étang de pêche (Rischlach)

1953: Inauguration du monument aux morts

1954: Construction de l’école maternelle

1959: Début du réseau d’eau courante

1961: Début du réseau d’assainissement

1967: Ouverture de la gravière

1971: Remembrement intercommunal avec Limersheim, Hipsheim et Ichtratzheim

1972: Inauguration du stade de l’Andlau

1979: Construction de la station d’épuration

1979: Achèvement du premier lotissement

1980: Fermeture du fossé communal (Dorfgraben)

1992: Inauguration de la salle St Etienne

2000: Inauguration de la colonne de l’an 2000 le 21 juin

2001: Mise en place de la borne forestière

2004: Inauguration des locaux rénovés et transformés du bâtiment école mairie

2004: Ouverture officielle du sentier découverte

2004: Mise en place des plaques bilingues des rues du village

2006: Réfection de la cour de l’école maternelle

2006: Lifting de la chapelle

Evolution de la population à
Hindisheim

1723: 495 habitants

1851: 1276 habitants (environ 200 maisons)

1946: 1092 habitants (environ 277 maisons)

1954: 1042 habitants

1990: 1204 habitants

1999: 1369 habitants (environ 473 logements)

2006: 1389 habitants

Superficie du ban communal

Village seul 63 ha

1662: 1184 ha (terre cultivée + prés 910 ha, forêt 210 ha)

1999: 1184 ha (terre cultivée + prés 880 ha, forêt 304 ha)